La sophrologie pour mieux vivre son accompagnement médical

Qu’est-ce que la sophrologie ?

 

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle. Elle agit à la fois sur l’esprit et sur le corps.
Cette médecine alternative a été crée en 1960 par Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre espagnol.

À l’origine, cette méthode était utilisée par les médecins en milieu hospitalier pour aider les patients à prendre connaissance de leurs états et à être acteurs de leur traitement.

Aujourd’hui, la sophrologie est utilisée pour un usage thérapeutique. Mais elle peut aussi être utilisée dans le développement personnel.

Pratiquer la sophrologie permet d’apprendre à gérer son anxiété ou ses émotions dans la vie quotidienne ou lors d’un événement précis.
Elle aide à renforcer ses capacités et à prendre conscience de son plein potentiel.

Elle utilise des outils comme la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation positive.

La sophrologie lors d’un accompagnement médical

De plus en plus d’hôpitaux travaillent avec des sophrologues pour permettre à leurs patients de bénéficier d’un professionnel de la relation d’aide. Cela permet aux patients de calmer des potentielles angoisses au début d’un parcours de soin.

L’accompagnement d’un ou d’une sophrologue est un processus qui peut donc être intégré dans les soins. Cet accompagnement permet au patient d’acquérir et de conserver les compétences pour vivre de la meilleure des façon sa vie avec sa maladie.

Dans le cas d’un accompagnement médical, la sophrologie peut aider à diminuer certains effets secondaires, à diminuer l’intensité des douleurs et à renforcer le système immunitaire.
Dans l’accompagnement d’une personne atteinte d’un cancer, la sophrologie peut soulager et aider à mieux vivre la chimiothérapie et les douleurs qui en sont liées.

À travers ces différents outils directement inspirés de la méditation et des techniques orientales et occidentales, la sophrologie offre de véritables

techniques de relaxation qui soulagent et apaisent certaines douleurs physiques et mentales.

Sophie Ugolini (directrice de recherche Inserm au Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy) a montré qu’il existait une association entre le stress et l’immunité. Lors d’une infection, le stress est associé à une efficacité réduite du système de défense immunitaire. Pour en savoir plus : 

Il est donc maintenant prouvé que le stress fragilise le système immunitaire et augmente les effets secondaires des traitements. En ce sens, la sophrologie est une précieuse aide pour mieux vivre l’annonce du diagnostic et la prise des traitements en fonction du type de maladies qui crée beaucoup de stress, de peur et d’angoisse.

Cette méthode permet aux personnes la pratiquant de devenir acteurs de leur traitement ou de leur maladie et de ne plus avoir le sentiment de la subir

 

Quelles aide le sophrologue peut-il m’apporter ?

 

Le plus souvent lors d’une prise en charge, le sophrologue vous aide à retrouver de l’énergie dans votre quotidien et à restaurer l’estime personnelle. En effet, souvent le patient perd confiance en lui à cause de la maladie.

Le sophrologue aide la personne à mobiliser ses ressources dans le but de guérir par un travail en amont pour renforcer ses capacités et son potentiel.

Le sophrologue se doit de rappeler que la sophrologie ne se substitue pas à la médecine. En effet, elle se définie comme un « outil » thérapeutique », elle est utile en complément d’une autre thérapie lors de troubles profonds ou en complément d’un accompagnement médical.

Restaurer son estime personnelle

Vivre une maladie ou un traitement engendre beaucoup de sentiments et d’émotions. Cela passe par des informations à traiter, de la peur, des angoisses, des douleurs, de l’espoir, etc.

Et dans ces moments là, l’esprit prend le dessus. Il peut analyser pour essayer de comprendre mais il peut aussi s’en vouloir de vivre tout cela et les pensées parasites s’installent.

Il est important de ne pas laisser de côté le corps. Ce corps intelligent qui nous fait vivre quotidiennement.

En pratiquant la sophrologie, le patient travaille sur la relation entre son corps et son esprit. À travers une approche bienveillante et sans jugement, il apprend à écouter ce que son corps lui raconte. Il peut percevoir des douleurs, des tensions, des pensées, des émotions et apprendre à les accepter pour mieux les gérer dans la vie de tous les jours.

Les outils utilisés permettent au patient de renforcer sa confiance et son estime personnelle. Il devient alors acteur de son traitement.

Au fur et à mesure des séances, il prend conscience de la force de son corps et de son esprit mais aussi de sa capacité à se rétablir.

Instaurer un état positif permet dans un parcours de soin de garder la tête en dehors de l’eau. Cet état d’esprit est précieux car il permet au patient de mieux vivre sa maladie ou son traitement.

Pour en savoir plus voici des extraits du livre Le grand manuel de sophrologie d’Alessandra Balsamo :