méditation Strasbourg

La sophrologie est souvent comparée à la méditation.
Pourtant, bien qu’elles soient de proches cousines, leurs techniques d’approches sont différentes.

La sophrologie est une médecine douce travaillant sur le corps et l’esprit. Elle permet d’établir ou de renforcer l’équilibre entre nos émotions, nos pensées et notre corps, pour améliorer notre qualité de vie.
Pour mieux vivre au quotidien, elle rassemble un ensemble de techniques dites « actives » (respiration, contraction musculaire et visualisation).

En pratiquant la sophrologie nous devenons acteurs de notre changement.

La méditation quant à elle est une aptitude naturelle qui consiste à porter notre attention sur l’instant et à accueillir avec curiosité et sans jugement toutes les pensées, sensations et émotions qui se présentent à nous. C’est un retour au calme, comme une parenthèse que nous nous offrons.

Pour commencer, quels sont d’abord les points communs entre ces deux méthodes ?
 

Elles incarnent les mêmes valeurs :

Bienveillance, non-jugement et écoute active de soi sont les maîtres mots de ces deux méthodes.
Lors de la pratique, il est primordial d’apprendre à ne pas juger ce que nous pouvons ressentir au niveau de notre corps, de nos pensées ou de nos émotions et d’écouter avec bienveillance ce qui se passe en nous.

Elles visent la régularité :

Pour arriver à accueillir nos ressentis puis à travailler sur l’amour que nous nous portons, la pratique a son importance. Sans pratique il n’y a pas de changement ou d’évolution. De la même manière : plus il y a de pratique et plus cela devient facile.

Ce sont des techniques intérieures :

La sophrologie et la méditation demandent de la concentration, du souffle et une prise de recul sur la perception que nous avons de nous-même (corps et esprit)

Ce sont donc des techniques très personnelles et intérieures. Les ressentis sont uniques et propres à chacun (voilà pourquoi il ne doit pas y avoir de jugement ou de comparaison).

Elles permettent un travail sur le corps et sur l’esprit :

En méditation, lorsque nous sommes dans l’instant il est question de douceur et d’amour. Nous écoutons notre corps et ce qu’il nous dit en restant concentrés et ouverts sur soi.

En sophrologie, nous sommes dans l’expérience et l’exploration. Nous explorons notre corps en découvrant nos ressentis et en apprenant à les apprécier. Cette exploration amène à une conscience du corps et une découverte de soi (découverte de nos émotions, de nos valeurs, etc).

La sophrologie est comme un voyage qui démarre par le corps et qui se poursuit vers l’esprit.

Ces deux techniques permettent de développer l’autonomie et la responsabilité de la personne.

Quelles sont leurs différences ?
 

Accueillir nos ressentis et prendre conscience de nos capacités

La méditation nous aide à accueillir ce que nous ressentons (ressentis corporels, pensées ou émotions). Cet accueil entre dans un processus d’acceptation.

La sophrologie quant à elle nous propose aussi cet accueil et ce processus d’acceptation. Mais elle va plus loin. Elle nous amène vers un développement de nos capacités en mobilisant nos ressources.

Il y a une différence de temporalité

La méditation se situe dans le moment présent. Elle nous aide grâce à cet instant à accepter nos peurs, nos ruminations ou nos résistances dues au passé. Elle nous aide en quelque sorte à revenir dans le réel, dans l’ici et le maintenant et à faire abstraction de toutes nos pensées parasites.

Alors qu’en sophrologie, après un travail dans le moment présent il y a un travail dans le passé puis dans le futur. Travailler sur le passé aide à porter un nouveau regard sur nous-même et notre vécu, c’est un appui dans la pratique. Travailler sur le futur permet d’avancer plus sereinement vers la réalisation de nos objectifs.

La projection permet de faire émerger nos capacités et notre potentiel.

En sophrologie, il est question du principe d’action positive et on parle alors d’intentionnalité.

C’est le fait d’aller chercher dans les ressources du passé et du présent pour faire émerger des ressentis positifs, des capacités, des prises de conscience pour pouvoir ensuite se projeter dans le futur avec confiance.

Corps statique ou en mouvement ?
 

La méditation est une méthode statique alors que la sophrologie se pratique souvent en mouvement.
En effet, lors d’une pratique méditative nous sommes souvent assis sur une chaise ou en tailleur dans une position confortable qui favorise la détente.

Avec la sophrologie, nous sommes souvent dans le mouvement. Tout en travaillant notre respiration, nous pouvons marcher pour expérimenter, sauter pour évacuer, effacer avec nos mains, lancer, etc. C’est ce qui s’appelle des exercices de respiration dynamique.

Ces outils de respiration en mouvement favorisent l’état de détente ainsi qu’une baisse de la vigilance vis-à-vis de nous-même (notre passé, nos craintes, etc). Une fois notre vigilance baissée, il est plus facile de faire le lien entre notre corps et notre esprit pour agir en pleine conscience vers la réussite de nos objectifs.

Que choisir ?
 

Le plus important est de choisir une méthode qui vous corresponde. Ce sont toutes les deux des techniques complémentaires.

La méditation est une méthode libre et personnelle qui peut apporter une stabilité dans le quotidien. Elle permet de se recentrer, de se créer une bulle de protection quand il y en a besoin. Elle aide aussi à accepter notre corps et favorise l’estime personnelle.

La sophrologie est une méthode un peu plus guidée, c’est un voyage qui permet une connaissance de soi, mais aussi une découverte de soi. Nous avançons en travaillant sur un objectif, une souffrance ou une problématique.